Français

Les sacs à pain

En voici une étrange manière de nommer ces petites housses / sacoches / poches mais je n’ai pas trouvé mieux. Enfin, ON car nous étions plusieurs… Si vous êtes plus inspirés que moi, n’hésitez pas à me proposer vos idées en commentaire. Qui dit mieux ?

Passons aux choses « sérieuses », le thème d’aujourd’hui porte sur rééducation de notre comportement lorsque nous allons faire nos courses. Il est clair que les décisions gouvernementales ont permis de nous remettre dans le droit chemin concernant l’utilisation des sacs plastiques à usage unique. Maintenant, nous réutilisons les sacs en toile et cabas, VICTOIRE! Pour les premiers de classe, on pense à réutiliser les sacs en papier kraft pour les légumes. Encore mieux. Mais on peut aller plus loin dans la démarche… comme confectionner nos propres sacs à pain réutilisables! En plus, on peut varier les plaisirs et en faire pour la baguette ainsi que les viennoiseries.

Comment faire ?

  • Récupérez des chutes de draps, housse de couette, taies d’oreillers, tout ce qui se rapporte au linge de lit. Vous avez besoin de 20 cm de largeur pour la longueur que vous désirez. Pour ma part, j’ai pris un coté de housse de couette trop grande que j’avais coupée auparavant.
  • Récuperez des lacets de vos anciennes baskets ou des cordons de vieux sweatshirts
  • Prenez un petit sac poubelle pour salle de bain (afin de protéger l’intérieur du beurre délicieux des viennoiseries). J’ai cherché sur internet un substitut au sac plastique mais je n’ai rien trouvé de plus efficace malheureusement. Comme c’est pour de la récup, on se permet.

Vous allez avoir besoin de votre machine à coudre et de votre âme de couturière pour créer ces petits bijoux de récup! Je vous propose de fabriquer un sac pour la baguette, un sac pour le pain ainsi qu’un sac pour les viennoiseries.

Pour celles et ceux qui n’ont jamais utilisé de machine à coudre, il faudra d’abord prendre un petit cours avant de s’atteler à ce projet couture. Surtout pour l’installation de la machine. En revanche, je tiens à vous rassurer, je suis plus ou moins débutante et ça a marché comme sur des roulettes. Pas besoin d’être confirmé.e dans le domaine puisque l’on réalise des coutures droites.

Voici tout de même un petit guide (sans photos car je ne pensais pas illustrer cette activité à l’époque):

  1. Prenez les chutes en coupez les morceaux de taille identique
  2. Plaquez 2 morceaux en veillant à mettre les 2 côtés endroits face à face
  3. Accrochez des aiguilles le long des 3 côtés. Laissez le trou de sortie libre.
  4. Cousez les 3 côtés puis enlevez les aiguilles
  5. Posez les cordons sur l’envers et rabattez la sortie du sac au dessus. Accrochez des aiguilles le long de la sortie puis cousez
  6. Mettez votre sac à l’endroit et le tour est joué!

Le résultat ?

Simple, efficace et 100% pratique ! En plus ils sont tous mignons !

Bon et le prix alors ?

0€, ou alors quelques centimes si on compte le sac poubelle utilisé! Donc le gain n’est pas économique mais écologique.

Le conseil de la rédac

Pour laver votre petit sac à viennoiseries, vous pouvez le retourner et le laver avec une éponge imprégnée de liquide vaiselle avant de le laisser sécher à l’air libre.

Le résultat final, 1h de travail pour un gain considérable en termes de déchets évités.

J’éspère que ce tuto vous a plu et que vous avez été inspiré.e.s. N’hésitez pas à me montrer vos sacs 🙂

Français

Yaourt maison

Ahhhh le yaourt, cette grande histoire d’amour de fin de repas. Mais quel désastre écologique quant à son emballage! Même si vous pensez faire votre BA en le mettant dans la poubelle jaune, détrompez-vous, ce n’est pas la meilleure démarche. L’objectif est de produire le moins de déchets possible alors pourquoi pas se lancer dans le yaourt maison? En plus de faire une action pour l’environnement, vous allez goûter aux vertus du yaourt artisanal, 100% délicieux!

La recette et les ingrédients

  • 1 L de lait entier de vache (si vous utilisez du lait frais, vous devrez impérativement le faire bouillir pendant 15 min puis le laisser refroidir à 40°C avant de l’utiliser).
  • Du ferment lactique (c’est la bactérie qui fera fermenter le lait, vous le trouvez en magasin bio et aussi en grande surface). Deuxième option, si vous n’avez pas de ferment lactique, vous pouvez le remplacer par un pot de yaourt nature du commerce de préférence bio car les ferments sont plus actifs. Troisième option, vous pouvez utiliser un pot de yaourt de votre tournée précédente qui vous permettra de réensemencer votre lait pour la tournée suivante. Cette dernière option est valable pour cinq ou six tournées avant de changer de ferment.
  • 1 yaourtière (merci M-A pour le don, comme quoi il y a toujours une deuxième vie aux objets) ou bien à défaut d’avoir une yaourtière votre four fera l’affaire
  • Des pots en verre

Pour la préparation, mélangez le lait avec le ferment lactique de votre choix dans un verre doseur. Attention, rappel si vous utilisez du lait frais, vous devez le faire bouillir 15 min et le laisser refroidir avant de l’utiliser. Vous pouvez rajouter du sucre vanillé dans la préparation ou une gousse de vanille pour donner du goût. Versez le tout dans des pots et placez-les dans la yaourtière avec son couvercle. Laissez agir 8-10h puis placez les au frigo pendant 4h avec de les déguster.

Si vous n’avez pas de yaourtière, mettez vos pots au four à 30-40°C pendant 4h (la plus petite température possible du four). Éteignez le four et laissez les yaourts à l’intérieur pendant 8h (ou toute une nuit). Ensuite, placez les au frigo pendant 4h avant de les déguster. Je n’ai jamais testé cette variante mais je donne des options pour tout le monde.

Qu’en est-il du goût?

Le goût est in-com-pa-rable avec les yaourts du commerce, j’ai véritablement développé une passion pour les yaourts maison qui sont beaucoup plus gourmands et goûtus.

Bon et le prix alors ?

On est aux alentours de 3€ pour une tournée de 7 yaourts en sachant que mes pots sont plus grands que ceux du commerce. Cela peut varier à la hausse si on achète le ferment lactique et à la baisse si on réutilise un pot de yaourt de la dernière tournée. Le prix reste tout à fait acceptable lorsqu’on le compare à la qualité du produit. Pour moi, la vraie valeur ajoutée reste le goût en plus de la lutte contre les déchets.

Petit conseil de la rédac

Vous pouvez utiliser du lait végétal comme le lait de soja ce qui vous donnera des yaourts bien fermes. En revanche, le lait de chèvre donne des yaourts plus liquides, il vaut mieux les couper de moitié avec du lait de vache. Je n’ai pas testé ces deux versions car je ne me suis pas encore lassée du yaourt au lait de vache mais je viendrai actualiser avec mon retour d’expérience lorsque ce sera fait.

Pour rendre votre yaourt gourmand, vous pouvez émietter un spéculoos ou rajouter un peu de confiture. Succès garanti !
Français

Déodorant maison

Aujourd’hui nous allons parler du déodorant maison. Ce fameux produit cosmétique que nous utilisons quotidiennement est un incontournable de notre rituel beauté. Alors oui, on ne peut pas s’en passer. Cependant, le problème réside dans son contenant à usage unique. En effet, il finit toujours à la poubelle et le contenant est très rarement recyclable. Pas très satisfaisant si on compte le nombre de flacons que nous utilisons par an. Je vous invite à faire le calcul vous même.

Heureusement, il existe des méthodes alternatives pour éviter de produire des déchets. Il y a quelques marques qui proposent des variétés à contenant réutilisable (voire sans emballage pour les plus puristes) et à base de produits naturels. En revanche, leur coût est souvent trop élevé par rapport à la moyenne; il faut compter 10€. Pour vous donner des exemples sans citer de marques, vous pouvez acheter du déodorant liquide en vrac et réutiliser le contenant prévu pour cet effet. Ou alors vous pouvez acheter votre déodorant solide en vrac ou bien acheter la pâte de déodorant dans un contenant en verre. Cependant, il y a toujours le petit couvercle en plastique….

C’est pour cette raison que la solution la plus intéressante est de le faire soi-même, et la quantité d’ingrédients se compte sur les doigts d’une main. Pour vous lancer, vous allez avoir besoin d’un petit pot en verre comme contenant réutilisable.

La recette et les ingrédients

  • 2 cuillères à soupe d’huile de coco (bio si possible et achetée en vrac dans les magasins bio. Action anti-bactérienne anti-fongique)
  • 2 cuillères à soupe de bicarbonate de soude (acheté en vrac dans les magasins bio. Absorbe l’humidité liée à la transpiration)
  • 2 cuillères à soupe de fécule de maïs (achetée en vrac dans les magasins bio.absorbe l’humidité liée à la transpiration)
  • 10 gouttes d’huile essentielle (achetée en magasin bio. Huile essentielle de palmarosa pour son action anti-bactérienne, lavande…)

Pour la préparation, faites fondre l’huile de coco au bain marie. Ensuite, ajoutez le bicarbonate de soude ainsi que la fécule de maïs en pluie et mélangez. Mélangez jusqu’à obtenir une crème onctueuse puis lorsque le mélange a légèrement refroidi ajoutez l’huile essentielle. Versez de suite le mélange dans un pot en verre et laissez durcir quelques heures.

Pour l’appliquer sur votre peau, prélevez une petite quantité sur votre index et massez votre aiselle.

Et ça donne quoi sur la peau ?

En termes d’éfficacité, il couvre les odeurs néfastes pendant une bonne partie de la journée. Pour un produit sans alcool, c’est pas mal. De ce fait, il n’y a pas de sensation de picotement lors de l’application comme avec les déodorants du commerce. En revanche, ne vous attendez pas à des résultats miracles si vous enchainez par une séance de sport. Je conseille aussi de mettre une fine couche si on porte du noir car il a tendance à faire des petites traces blanches. Eh oui, on est ici pour être objectif alors je vous dit tout sur le produit.

Bon et le prix alors ?

Avec cette recette, nous sommes aux alentours de 2€ par pot. Il tient environ 2 mois donc le prix est imbattable.

Petit conseil de la rédac

Petite astuce pour l’été qui arrive à grand pas: l’huile de coco a tendance à fondre au delà des 24°C alors pour vos préparations estivales, rajoutez 1 cuillère à soupe de cire d’abeille dans votre mélange avec l’huile de coco au bain marie.

Les deux versions, le gros pot pour la maison et le petit pour les voyages. Ultra-pratique!